Patrimoine culturel

Peintures augustiniennes du choeur de l'église

Double Credo glise de Crmieu

Ces peintures, dégagées depuis les années 2000, constituent un témoignage historique important. Elles se situent dans le choeur et forment un ensemble iconographique unique en Europe dont le Double credo et la Dormition de la Vierge.

Dès la 2e moitié du 14e siècle, les Ermites de Saint Augustin ont assez d'argent pour faire décorer leur chapelle par des peintures murales réalisées en 3 campagnes successives.
Toutefois, une étude a permis d'en savoir un peu plus. Une vingtaine de scènes a ainsi été identifiée.
Comment ces peintures ont-elles été réalisées ? Les peintres ont d'abord préparé les supports avec des enduits puis ils ont passé une couche de finition destinée à recevoir les peintures.
Après avoir tracé un dessin préparatoire à l'ocre rouge, les artistes réalisèrent les peintures à base de pigments minéraux naturels ou artificiels.
Ces peintures se déploient sur les murs du chœur de l’église et de ses bas-côtés à droite et à gauche.
Placez-vous tout d'abord dans l'aile, à droite du chœur.
Regardez le mur de droite. Le décor est divisé en trois registres horizontaux présentant une association des thèmes caractéristiques des maisons de l'ordre à l'époque.
En bas et au centre figure une succession de prophètes et d’apôtres se faisant face par deux et portant un phylactère, c'est-à-dire une sorte de banderole. Ce thème inspiré des sermons de Saint Augustin affirme la correspondance entre l'Ancien et le Nouveau Testament.
Le registre supérieur est dédié à la vie de la Vierge Marie.
Sur le mur doté d'une fenêtre vous distinguez de chaque côté de l'ouverture au-bas une sainte et au-dessus un saint. A droite, il est fort probable que ce soit Sainte Monique, la mère de Saint Augustin. Dans l'arc séparant le bas-côté de droite du chœur, figure six anges musiciens portant des armoiries témoignant de l'implication financière d'une riche famille de donateurs.
Rendez-vous maintenant dans le chœur pour découvrir les peintures du mur central. En bas à droite de la fenêtre figure une vierge à l'enfant tandis qu'à gauche une scène de charité est représentée. Un peu plus à gauche, vous retrouvez des armoiries surmontées d'une couronne comtale qui appartiennent sûrement à l'une des familles commanditaires.
Les autres scènes relèvent de l'iconographie chrétienne traditionnelle avec notamment un Christ en majesté et le couronnement de la Vierge.
Enfin, avancez dans l'aile latérale gauche. Au-dessus de la fenêtre, vous distinguez un Christ en majesté et au-dessus Saint Georges terrassant le dragon. Cette parabole de la victoire de la foi sur le mal a très souvent été utilisée à partir du 13e siècle.

Informations complémentaires

Animaux acceptés

Informations pratiques

Office de Tourisme Intercommunal des Balcons du Dauphiné

Ouvertures

Toute l'année : ouvert tous les jours. Accès libre

Tarifs

Gratuit

Double Credo glise de CrmieuPeintures augustiniennesPeintures augustiniennesPeintures augustiniennes
Information mise à jour le 12/11/2020 par Office du Tourisme Les Balcons du Dauphiné

Votre itinéraire

Peintures augustiniennes du choeur de l'église

Place de l'Eglise
38460 Crémieu
France

Itinéraire avec Google Map

Crémieu - tour de Saint Hyppolyte

Patrimoine culturel

Crémieu, cité médiévale

Situé à 40 km de Lyon la cité médiévale de Crémieu est détentrice d'un patrimoine architectural authentique et impressionnant dont les premières traces remontent au 12e siècle. Grâce à un parcours numéroté, vous pourrez découvrir l'ensemble des monuments.

Halle du XVe sicle de Crmieu

Patrimoine culturel

Halle de Crémieu

Exceptionnel exemple d'architecture de la fin du Moyen Age, la halle est datée de 1434 par des analyses portant sur les bois de la charpente.

Double Credo glise de Crmieu

Eglise

Eglise Saint-Jean-Baptiste

La construction de cette église a débuté au XIVe s. Elle abrite un ensemble unique en France de peintures augustiniennes dont le double Credo apostolique et prophétique ainsi que le plus ancien orgue de l'Isère mentionné en 1785 dans La chronique Ollivet.

Cloitre des Augustins de Crmieu

Patrimoine culturel

Cloître des Augustins

Ce cloître du 17e siècle de style classique était à l'origine un endroit de recueillement. Ses parterres, son bassin et son déambulatoire en font encore aujourd'hui un îlot de tranquillité. Le portail, ouvrage de ferronnerie d'art date de 1715.

La Porte de la Loi aprs restauration de 2023

Ruines et vestiges

La Porte de la Loi

Mentionnée en 1400, c'était l'une des entrées principales de Crémieu. Elle était à l'origine précédée de douves où coulait la rivière de Vaux. Désormais, il ne reste que les fossés. Des corbeaux, (des pierres en saillie) en couronnent le Chemin de Ronde.

Porte de Quirieu

Ruines et vestiges

Porte de Quirieu

Elle appartient à la 1ère enceinte de remparts du XIIIe siècle. Cette porte fut murée en 1535 et remplacée par la porte Neuve. La porte de Quirieu fut restaurée et rouverte en 1930.

Couvent des Ursulines

Patrimoine culturel

Couvent des Ursulines et Brasserie des Ursulines

En 1633, six religieuses de Bourg-en-Bresse, de l'ordre enseignant des Ursulines, fondèrent ce couvent. Elles occupaient de vastes bâtiments qui abritent actuellement une fabrique artisanale de bières.

Fontaine  balancier

Patrimoine culturel

La fontaine à balancier

Elle a été construite en 1823 en remplacement du puits des Augustins. Elle fut réalisée en l'honneur du Duc d’Angoulême, fils de Charles X, qui venait de s'illustrer dans la victorieuse expédition d'Espagne. Classée Monument Historique depuis 1980.

Mairie de Crmieu

Patrimoine culturel

Mairie de Crémieu

Depuis 1791, elle est installée dans l'ancien couvent des Ermites de Saint Augustin.

Porte Neuve ou Porte Franois Ier

Patrimoine culturel

Porte neuve ou Porte François Ier

La porte Neuve fut aménagée au 16ème siècle dans une ancienne tour de l'enceinte. Ce fut la dernière à être percée. Cette porte peut être considérée comme le symbole de la transition entre le Moyen-Âge et la Renaissance.

Rue des Augustins

Patrimoine culturel

Rue des Augustins

Typique du paysage urbain crémolan, cette rue présente un échantillonnage de boutiques avec baie à échoppes du 16e au 19e siècle. Les baies à échoppes sont ces grandes fenêtres arrondies dite en anses de panier.

Fontaine  balancier

Patrimoine culturel

La place de la Nation

Cette place est l'ancienne cour des Ermites de Saint Augustin, ordre religieux mendiant vivant des dons qui lui étaient faits. C'est sur cette place qu'est installée une fontaine à balancier classée MH. La place de la Nation prit ce nom à la Révolution.

Maison du Colombier

Patrimoine culturel

Maison du Colombier

Belle demeure urbaine du 16e siècle qui doit son appellation à sa tour tronquée en forme de fer à cheval et aménagée en pigeonnier au 18e siècle. Sa façade enduite à la chaux présente une fenêtre à meneaux d'angle et des rangs de génoises sous sa toiture.

Vue ancienne de la rue des Adobeurs

Patrimoine culturel

Rue des Adobeurs

Au 14e siècle, la rue des Adobeurs abritait la corporation la plus importante de la ville, les tanneurs appeler aussi Adobeurs. Ils pouvaient profiter de l’eau des douves, tout près, juste à l’extérieur des remparts pour le blanchissage des peaux.