Patrimoine culturel

Le Baptistère

Baptistre

Mis au jour lors de la construction de la deuxième ligne de tramway en 1989, les vestiges du baptistère de la cathédrale se sont révélés être une découverte majeure.

Vraisemblablement détruit depuis le début du XIème siècle car non mentionné dans le cartulaire de l'évêque Saint Hugues qui répertoriait l'ensemble des biens épiscopaux, le baptistère était alors tombé dans l'oubli.

La qualité de conservation de ces vestiges, et notamment de la cuve baptismale et du sol dallé demeuré en grande partie dans son état d'origine, a permis de mieux comprendre et appréhender la configuration et l'évolution architecturale du baptistère.
Dans sa configuration initiale, datée de la fin du IVème, début du Vème siècle, le baptistère de Grenoble était de plan presque carré.
Un dallage de marbre blanc entourait la cuve baptismale à huit pans et profonde de 75 cm.
Le sacrement du baptême était alors pratiqué par immersion totale, une fois par an, le samedi de Pâques.

Au Vème siècle, une abside en hémicycle fut édifiée du côté Est.
Plusieurs centaines de tesselles de verres colorés retrouvées sur le site, dont certaines pourvues d'une feuille d'or, permettent d'imaginer quel pouvait en être le décor mural.
Au cours du VIème siècle, trois autres absides vinrent s'appuyer sur les murs du baptistère, lui conférant son plan si caractéristique. Le sol de ces absides, recouvert de dalles de brèche rose, est en grande partie encore conservé. La cuve baptismale, réduite dans ses proportions et en profondeur, devient pentagonale. Un baldaquin reposant sur 5 fines colonnes la surmontait. L'eau jaillissait par l'intermédiaire d'une colonnette centrale creuse et retombait sur le baptisé. Le baptême se faisait alors par aspersion. Le socle de la colonnette centrale, le tuyau d'adduction d'eau en plomb ainsi qu'une grande partie des dalles calcaires autour de la cuve sont toujours en place.
Les fouilles archéologiques du site ont également permis de dégager plusieurs vestiges de salles annexes du baptistère. Seuls autorisés à administrer le sacrement de baptême à l'origine, les évêques déléguèrent ce rôle à partir du VIIème et VIIIème siècle à des prêtres.
Les baptêmes se feront ensuite sur les fonts baptismaux dans la cathédrale et le baptistère sera alors démoli.

Informations complémentaires

Type de clientèle :
Accueil de groupes scolaires

Animaux non acceptés

Informations pratiques

Musée de l'Ancien Évêché

Ouvertures

Lundi, mardi, jeudi, vendredi de 9h à 18h
Mercredi de 13h à 18h
Samedi et dimanche de 11h à 18h
Fermé le mercredi matin
Fermetures exceptionnelles les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

Tarifs

Gratuit

BaptistreBaptistreBaptistreBaptistre
Information mise à jour le 22/06/2022 par Direction de la Culture et du Patrimoine de l'Isère

Votre itinéraire

Le Baptistère

2 rue Très-Cloîtres
38000 Grenoble
France

Itinéraire avec Google Map

Cathedrale Notre-Dame

Cathédrale

Cathédrale Notre-Dame et église Saint-Hugues

Construite dans un coude du mur d'enceinte "la ville de l'évêque" s'organise autour d'un baptistère, d'une cathédrale double (Notre Dame et l'église St-Hugues) et de la résidence des évêques. La cathédrale du XIII° est accolée à l'église du XI°.

Muse archologique Saint Laurent/Dpartement de l'Isre

Musée

Musée archéologique Saint-Laurent, Grenoble

Rare en Europe, ce musée est aménagé dans l'ancienne église paroissiale Saint-Laurent classée parmi les premiers Monuments Historiques de France. Sa crypte mérovingienne est un témoin unique de l'art et de l'architecture des 1ers temps du Moyen Age.

Collgiale Saint-Andr

Patrimoine culturel

Collégiale Saint-André

Belle église de style lombard du 13e siècle. Deuxième plus vaste édifice religieux de la ville ancienne, la collégiale et sa belle flèche gothique marquent le cœur du quartier delphinal, lieu de pouvoir des Dauphins au Moyen Âge.

Eglise Saint-Jean

Patrimoine culturel

Eglise Saint Jean

Édifiée en bordure du boulevard Joseph Vallier, Saint Jean est certainement, par son originale forme circulaire juchée sur pilotis, l'église nouvelle de Grenoble la plus marquante.

Eglise Saint-Bruno

Patrimoine culturel

Eglise Saint Bruno

Ce fut la première église construite à l'ouest de la ville dans les nouveaux quartiers populaires et ouvriers. Consacrée à Saint Bruno, fondateur du premier couvent de la Grande Chartreuse en 1084, elle est ouverte au culte en 1879.

Basilique du Sacré Coeur

Basilique

Basilique du Sacré Coeur

La Basilique du Sacré-cœur, récemment rénovée, offre un lieu ressourçant pour les visiteurs, à deux pas de la gare. L'artiste Arcabas y a créé de magnifiques vitraux de 6,50m de haut pour le plus grand plaisir des yeux !