Patrimoine culturel

Hôtel de Ville

Hotel de ville

Construit par l'architecte Novarina dans le cadre des Jeux Olympiques de 1968, il présente une audacieuse architecture de béton avec de nombreuses oeuvres d'art.

Edifié dans le cadre des Xèmes Jeux Olympiques d’Hiver de Grenoble de 1968 par Maurice Novarina, architecte en chef des Bâtiments civils et des Palais nationaux, et les architectes Giovannoni, Christin et Welti, l’Hôtel de Ville de Grenoble a été inauguré le 18 décembre 1967. Une tour de douze étages accueille les services techniques de la mairie et un bâtiment bas, enfermant un patio, abrite les bureaux du maire et des élus, les salles publiques et les services d’usage courant, répartis entre un rez-de-chaussée surélevé et le premier étage. Le bâtiment bas, fondé sur pieux forés bétonnés par l’intermédiaire de longrines en béton armé, est construit de piliers jumelés et de poutres en caisson de quatorze mètres de portée, qui permettent de dégager de vastes espaces libres entre points porteurs. Une partie des piliers a été reportée à l’extérieur du mur-rideau, entourant ainsi la construction d’une ample colonnade de béton brut de décoffrage, surmontée d’une corniche de même matériau. Le mur-rideau a été conçu par l’architecte Jean Prouvé. La tour est portée au-dessus du bâtiment bas par une poutre en caisson, semblable à une travée de pont de 23 mètres de portée, reposant sur deux piles profondément ancrées dans le sol et qui renferment les ascenseurs, les escaliers et les gaines techniques. Cette disposition audacieuse permet de dégager entièrement le volume du hall public, sur deux étages, au niveau du rez-de-chaussée surélevé. La tour est habillée d’un mur-rideau dont le vitrage isolant et les allèges, revêtues de glace émaillée, sont assemblés sur des raidisseurs verticaux en aluminium filé, spécialement étudiés pour le chantier et qui forment en même temps brise-soleil. L’Hôtel de Ville recèle un grand nombre d’œuvres d’art commandées à des artistes réputés. Le patio, dont le sol est revêtu d’une mosaïque de tesselles de marbre réalisée par Charles Gianferrari, est orné en son centre d’une fontaine de granit surmontée par un bronze du sculpteur Etienne Hajdu, né en Roumanie. Une sculpture d’Emile Gilioli en marbre de carrare est placée dans le hall d’honneur. La salle des mariages est tendue d’une tapisserie d’Alfred Manessier, tissée par Plasse-Lecaisne. Une tapisserie de Raoul Ubac, tissée par les ateliers des Gobelins et offerte à la ville par le Service de la création artistique du Ministère des Affaires Culturelles, fait face, dans le Salon de réception, à un panneau d’étain repoussé, œuvre de Sabatier. Edifice labellisé « Patrimoine XXe siècle ».

Informations complémentaires

Informations pratiques

Mairie de Grenoble

Ouvertures

Du 01/01 au 31/12.
Fermé samedi et dimanche.
Ouvert du lundi au vendredi de 8h à 17h50 (sauf juillet et août de 8h à 16h50).

Hotel de ville
Information mise à jour le 23/12/2016 par Office de Tourisme de Grenoble-Alpes Métropole

Votre itinéraire

Hôtel de Ville

11, boulevard Jean Pain
38000 Grenoble
France

Itinéraire avec Google Map

Tour Perret

Patrimoine culturel

Tour Perret

Seul vestige encore existant de l'exposition internationale de la houille blanche et du tourisme organisée dans le parc Paul Mistral en 1925. Cet édifice emblématique de la ville de Grenoble est actuellement en travaux.