Loisirs

Terre d'artiste François-Auguste Ravier

Terre d'artiste François-Auguste Ravier

Élève de Théodore Caruelle d'Aligny, il devient l'ami de Jean-Baptiste Camille Corot et Charles-François Daubigny.
Il rencontre Dominique Ingres à Rome.
En 1850 il s'installe à Crémieu puis à Morestel en 1868, séduit par la luminosité des paysages.

L'accueil et les conseils qu'il prodigue à de nombreux artistes ont donné naissance à des œuvres de facture proche des siennes. Ces artistes forment l'École de Morestel. Il découvre en 1876 le talent du jeune François Guiguet qui habite le village voisin de Corbelin, et qui pendant 3 ans sera son élève. Puis il le recommandera à son ami Michel Dumas, professeur à l'École nationale des beaux-arts de Lyon, ancien condisciple romain de Jean-Auguste-Dominique Ingres.
Une cécité progressive assombrit ses dernières années.
Admirateur de Turner, François-Auguste Ravier compose par la couleur, négligeant le plus souvent les lignes, privilégiant ombres et lumières. En cela, il peut être considéré comme un des précurseurs de l'impressionnisme.
(source Wikipédia)

Informations complémentaires

Informations pratiques

Office de Tourisme Intercommunal des Balcons du Dauphiné

Réservations

Services

Gratuit

Tarifs

Gratuit.

Information mise à jour le 18/05/2018 par Office du Tourisme Les Balcons du Dauphiné

Votre itinéraire

Terre d'artiste François-Auguste Ravier

Place de l'Hôtel de Ville
38510 Morestel
France

Itinéraire avec Google Map

Maison Ravier - OTSI Morestel

Loisirs

Maison Ravier

Attiré par la lumière qui baigne les environs, le peintre pré-impressionniste François Auguste Ravier s'installe sur les hauteurs de la ville de Morestel. Sa demeure offre un surprenant panorama et se remarque par l'élégance de son architecture.

Maison Ravier - OTSI Morestel

Musée

Maison Ravier

Sur les hauteurs de la vieille ville de Morestel, la Maison Ravier est un bel exemple des demeures dauphinoises à caractère patrimonial. Le peintre Auguste RAVIER (1814-1895), s’y installe en 1867 et y réside jusqu’à la fin de sa vie.