Isère Tourisme

Vins de la vallée du Rhône

Leurs appellations comptent parmi les plus prestigieuses. Côte-Rôtie, vins de Vienne, Balmes Dauphinoises : les vins de la Vallée du Rhône sont autant d’invitations à la dégustation.

Pour la petite histoire...

La Vallée du Rhône a joué un rôle actif dans la naissance des appellations viticoles françaises. Dans les années 1930, le visionnaire Baron Le Roy devint le Hérault de l’appellation. Vigneron à Châteauneuf du Pape, il porta la reconnaissance des caractéristiques de cette appellation, et obtint la dénomination de l’Appellation d’Origine Contrôlée en 1933. Le cahier des charges présenté constituera par la suite le modèle de toutes les AOC.

Un territoire vaste aux sols uniques

La Vallée du Rhône s’étend de Vienne, dans le Nord Isère, à Nîmes, dans le Gard. Ancienne fosse d’effondrement longtemps comblée par la Méditerrannée, ses sols sont constitués de quatre types de roches : granite, silice sablonneuse, calcaire et argile. Cette roche mère joue un rôle essentiel dans la régulation de l’alimentation en eau de la vigne. Elle donne leurs arômes et leurs goûts aux vins du Rhône.

Les appellations de la Vallée du Rhône

Leurs noms vous disent forcément quelque chose. Au fil du temps, les vins de la Vallée du Rhône "made in Isère" ont trouvé leur place sur les tables des plus grands restaurants.

  • Côte-Rôtie. C'est une des appellations les plus prestigieuses. Sur la rive droite du Rhône, les vins de Côte-Rôtie tirent leur nature de l‘extrême verticalité des coteaux de l’appellation, parfois inclinés à plus de 60 degrés.
  • Vins de Vienne. Notamment produits autour de Seyssuel, les vins de Vienne ont rapidement suscité un grand intérêt. Le plus connu d'entre eux est le vin de pays Sotanum.
  • Balmes Dauphinoises. Ils sont produits sur les territoires de Crémieu, Morestel, Bourgoin-Jallieu, la Verpillière et de la Tour-du-Pin. L’appellation fut donnée en 1979. Quelques viticulteurs passionnés l'ont depuis remise au goût du jour.