Idées du moment

Grenoble et agglomération

Pour découvrir l’agglomération grenobloise établissez votre camp de base à l’hôtel des Skieurs au Sappey-en-Chartreuse. Il vous faudra une quinzaine de minutes depuis le centre de Grenoble pour regagner ce paisible village montagnard dont la petite église au typique clocher porche marque l’entrée du territoire des moines chartreux.

L’Agglomération grenobloise regorge de lieux patrimoniaux de grande importance. Les châteaux, forts, églises et musées ne manquent pas. Plongez tout d’abord dans l’histoire avec la visite du château de Sassenage qui vous dévoile un exemple remarquablement bien conservé d’une demeure seigneuriale des plus typiques du Dauphiné. Le château de Bon Repos semble lui tout droit sorti d’un livre sur le Moyen Âge. Avec ses quatre tours coiffées d’un chapeau pointu, la batisse n’a presque pas changé depuis son édification en 1470.

Architecture militaire

Place à l’architecture militaire avec le Fort de Comboire qui fait partie des six forts construits autour de Grenoble à la fin du XIXème siècle. Modèle de l’architecture militaire de l’époque, il a traversé le temps sans aucune dégradation majeure. Le Fort Saint-Eynard, bâti en 1875 sur l’un des sommets du massifs de la Chartreuse, offre une vue panoramique fantastique sur Grenoble et la vallée de l’Isère.

Incontournables musées

Les musées du territoire sauront ravir les assoiffés de culture ! Le musée archéologique de Grenoble Saint-Laurent vous propose un voyage de près de deux mille ans d’histoire. Situé dans l’un des plus anciens quartiers de Grenoble, il vous dévoilera les secrets des origines du christianisme avec sa nécropole du IVème siècle. Le musée de l’Ancien Evêché, installé dans l’ancien palais des évêques, présente une visite insolite de son sous-sol qui abrite des vestiges archéologiques de première importance, témoins de l’histoire religieuse de la cité. Installé dans l'ancien couvent de Sainte-Marie-d'en-Haut, le musée Dauphinois se consacre aux cultures et aux hommes qui ont fait cette région, tandis que le musée de la résistance et de la déportation vous plonge au cœur de la résistance en Isère grâce à une muséographie moderne qui mise sur la restitution des lieux et des ambiances. Et la liste n’est pas exhaustive… le musée Stendhal, le musée de peinture de Grenoble ou encore le domaine de Vizille qui abrite le musée de la révolution française méritent tous le détour.

Historique !

La Prairie de la Rencontre, à Laffrey, vous donne rendez-vous avec l’histoire. Il y a 200 ans, en 1815, Napoléon, de retour d’exil de l’île d’Elbe, s’apprêtait à affronter les troupes du roi Louis XVIII venues stopper sa montée vers Paris. L’affrontement tant attendu n’aura finalement jamais lieu, les troupes royales se ralliant à l’empereur, lui permettant ainsi de revenir au pouvoir. Une exposition éphémère à ciel ouvert a été spécialement mise en place pour célébrer cet épisode important de l’histoire de France.


A Saint-Georges-de-Commiers, la petite église de style roman primitif, donnée par Saint-Hugues aux Chanoines d’Oulx en 1080, a conservé son aspect médiéval d’origine.

A Saint-Martin-le-Vinoux, La Casamaures, édifice orientaliste surprenant classé monument historique évoque les voyages orientaux.

A Grenoble, le cimetière Saint-Roch créé en 1810 compte 27 concessions parmi lesquelles 800 tombes classées remarquables pour leur intérêt architectural, artistique ou historique. Plusieurs peintres reconnus reposent ici tels que Diodore Rahoult, Charles Bertier ou Jules Flandrin.