Exposition

Fantin-Latour. A fleur de peau

Fleurs d’été et fruits, 1866. Huile sur toile. 73 x 59,7 cm. Toledo (Etats-Unis), The Toledo Museum of Art

Grenoble

18 Mars 2017 au 18 Juin 2017

L’exposition rend hommage au plus célèbre peintre d’origine grenobloise du XIXe siècle, en mettant en lumière ce qui, par-delà l’évidence de ses admirables bouquets de fleurs et portraits, fait de Fantin-Latour un artiste résolument singulier.

Au musée du Luxembourg jusqu’au 12 février 2017, l’exposition Fantin-Latour. À fleur de peau rend hommage au plus célèbre peintre d’origine grenobloise du XIXe siècle et sera présentée au musée de Grenoble à partir du 18 mars 2017. Cette rétrospective met en lumière, ce qui par-delà l’évidence de ses admirables bouquets de fleurs et de ses fascinants portraits, fait de Fantin-Latour un artiste résolument singulier en même temps qu’en parfaite résonance avec son époque. La future présentation à Grenoble intègre une évocation de l’atelier parisien et dévoile une sélection du corpus photographique légué par son épouse Victoria Dubourg au musée de Grenoble.

Suivant un plan chronologique, l’exposition commence par les oeuvres de jeunesse de l’artiste, en particulier les troublants autoportraits qu’il réalise dans les années 1850-1860. Confiné dans l’atelier, Fantin-Latour trouve alors ses sources d’inspiration au coeur de son intimité : modèles captifs, ses deux soeurs sont mises en scène en liseuses ou en brodeuses, tandis que les natures mortes savamment composées des années 1860 révèlent, déjà, les qualités d’observation exceptionnelles du jeune artiste.

Suit la décennie 1864-1874, période charnière dans le travail de Fantin-Latour. C’est durant ces années qu’il réalise ses plus fameux portraits de groupe, Coin de table, immortalisant le couple Verlaine-Rimbaud et Un atelier aux Batignolles, un hommage à Manet et à la jeune génération d’artistes dont il fait partie. Il déploie par ailleurs son talent de peintre de fleurs, un sujet qui tend à occuper l’essentiel de son activité.

La troisième partie de l’exposition présente les séries de natures mortes et de portraits que l’artiste réalise jusqu’en 1890. À l’exception des portraits de commande, qui se raréfient peu à peu dans son oeuvre, il qualifie lui-même la plupart de ces toiles d’« études d’après nature ». Les somptueuses natures mortes de fleurs qu’il brosse alors par dizaines témoignent d’un talent rare dans la composition des bouquets autant que d’une exceptionnelle virtuosité dans le rendu des matières. Ses portraits, qu’ils soient posés ou plus intimistes, illustrent eux aussi un sens aigu de l’observation.
Peu à peu, l’artiste se lasse cependant des portraits et des natures mortes et se tourne vers les oeuvres dites « d’imagination » qui occupent une part croissante dans son oeuvre au fil des années et marquent la fin du parcours de l’exposition. Inspirées par des sujets mythologiques ou odes à la beauté du corps féminin sous couvert de chastes allégories, ces oeuvres révèlent un visage moins connu de l’artiste.

Entre l’austérité des portraits familiaux, la richesse des natures mortes et la féerie des tableaux d’imagination se dessine ainsi un personnage tout en nuances et à la personnalité complexe.

L’exposition grenobloise présente aussi une évocation de l’atelier parisien de Fantin-Latour, à partir des objets lui ayant appartenu et des oeuvres de Victoria Dubourg, son épouse, et offre, ce faisant, une plongée dans l’univers créatif de l’artiste.

Cette rétrospective est enfin l’occasion de dévoiler au public un corpus de photographies inédit, véritable répertoire de formes pour Fantin-Latour, et de mettre en lumière le rôle de ce nouveau médium dans l’élaboration de ses compositions d’imagination. Collectionneur de milliers d’images, essentiellement des nus féminins, une sélection de ce fonds sera présentée en parallèle dans la Tour de l’Isle.

Une exposition réalisée par la Réunion des musées nationaux – Grand Palais et le musée de Grenoble, en collaboration avec le musée d’Orsay

Informations complémentaires

Tourisme adapté :
Accessible en fauteuil roulant en autonomie

Type de clientèle :
Tarif spécial pour étudiants, Tarif spécial pour personnes handicapées, Tarif spécial pour demandeurs d'emploi

Animaux non acceptés

Informations pratiques

Musée de Grenoble

Réservations

Ouvertures

Du 18/03 au 18/06/2017 de 10h à 18h30 sauf le 1er mai.
Fermé le mardi.

Tarifs

Adulte : 8 €.

Tarif réduit : 5€
Familles nombreuses (cartes SNCF ou livret de famille), Cartes Alices, Savatou Isère, adhérents du Comité Social de la Ville de Grenoble, Sociétés d’Amis de musées, Grenoble City pass, Associations et partenaires conventionnés, abonnés TAG (sur présentation de la carte OùRA! et de l'"info carte")

Entrée gratuite: Jeunes de moins de 26 ans, demandeurs d’emploi, bénéficiaires des minima sociaux (RSA, minimum vieillesse…), personnes en situation de handicap ou d’invalidité et 1 accompagnateur, anciens combattants, demandeurs d’asile, titulaires des cartes : ICOM / AICA / Presse / COMEX, Artistes sur présentation de la carte de la Maison des artistes (Paris ou Régions), Partenaires autorisés par convention avec la Ville de Grenoble (liste à l’accueil du musée).

Carte bancaire/créditChèqueEspèces
Fleurs d’été et fruits, 1866. Huile sur toile. 73 x 59,7 cm. Toledo (Etats-Unis), The Toledo Museum of Art
Information mise à jour le 16/03/2017 par Office de Tourisme de Grenoble-Alpes Métropole

Votre itinéraire

Fantin-Latour. A fleur de peau

Musée de Grenoble - 5, place de Lavalette
38000 Grenoble
France

Itinéraire avec Google Map

Musée de Grenoble

Musée

Musée de Grenoble

Considéré, pour ses collections d’art ancien ou d’art du XXe siècle, comme un des plus prestigieux d’Europe, le musée parcourt l’histoire de la peinture occidentale du XIIIème siècle à nos jours et compte pour chaque période, des œuvres majeures.

Atelier La Chimie des couleurs

Activités sportives / culturelles / artistiques

Les ateliers du mercredi - 8/11 ans

Chaque séance est consacrée à la découverte d’une ou plusieurs œuvres du musée (ou des expositions) associée à un atelier d’art plastique.